logo

Site récent de l'artiste (EXTO)(

peindre à l'huile ( Suisse)

peindre en Hollande

peindre en Espagne

peindre en Italie

peindre en France

aquarelles

gravures et eaux-fortes

gravures sur bois

lithographies/gravures sur pierre naturelle

Photogravure/Héliogravures 1981 Prof.Luis Camnitzer Valdottavo Italia

journaux et expositions

retour sur www.st-triphon.ch

tous droits réservésd

 

 

 

 

Biographie d' Hubertine Heijermans

portraitL'artiste définit son art ainsi: il est impératif de s'engager sur les chemins de l'émotion à fin de mieux s'exprimer. Avec le temps l'enthousiasme de la jeunesse cédera à une maturité du regard, aboutissant à une simplicité du rendu et une conception semblant d'avoir été acquise sans effort. La fluidité de son pinceau trouve sa racine dans une véritable maîtrise de la matière, acquise durant plus qu'un demi-siècle de travail.

A 60 ans elle recommence un apprentissage en Espagne auprès d'un maître vivant, qui introduit le blanc de plomb sur sa palette, dans le but d'une plus grande solidité de sa pâte, ainsi qu'une plus grande luminosité des couleurs par le biais de vernis ou d'ambre. Elle passe 3 hivers consécutifs à Alicante chez maestro Jesus Peñarreal jusqu'en 2008.

Hubertine Heijermans est née à Amsterdam en 1936, obtient une bourse d'étude à la Rijks Akademie d'Amsterdam après un stage préparatoire de 3 ans chez le peintre Jos Rovers. En 1957 le Professeur GVA Röling l'enseigne le dessin d'après modèle vivant dans le but d'aboutir au Prix de Rome.

Herman Heijermans, son grand-oncle imprégnait son enfance par des pièces de théâtres et sa grande-tante Marie Heijermans gagnait un prix en peinture au Salon de Paris en 1897. Du coté de sa mère l'artiste connait les artistes-peintres Marcel van Sijben et son frère Edmond.

Pendant le temps d'études à l'Académie d'Amsterdam Hubertine fait connaissance avec son futur mari et raccourcit ses études. Pourtant, après son mariage en septembre 1958 et installée à Lausanne, elle expose déjà des toiles comme 'Tea-room' et 'St.Tropez'. En 1963 une exposition a lieu à Morges et en 1964 à Scheveningen aux Pays-Bas.

Florence (Firenze): son mari l'encourage de s'inscrire pour des stages à une American Highschool, où elle se spécialise en gravure en taille-douce chez Nicola Swietlan Kraczyna. Elle participe à un grand concours d'artistes-peintres et gagne la coupe du Premio Brunellesco en 1972 avec une série de 7 portraits d'une Haitienne. Elle a la chance de rencontrer le fameux peintre Florentin, Pietro Annigoni, qui lui montre sa recette de la 'tempera grassa'. Entretemps elle loue un appartement au Palazzo Sannini dans le quartier de Santo Spirito, qu'elle occupe de 1970-1972. Ensuite elle rejoint son fils à Villars s/Ollon, près du Collège 'Beau Soleil'.

Expositions d'eaux-fortes dans la Galerie Farel à Aigle en 1973, 1974 et en 1976. Suivi par Fribourg, Sion et la Galerie Etraz à Lausanne en 1977. A Porrentruy Hubertine expose en 1978 dans la Galerie 'Terre d'Aube' et en 1979 à Bulle. On la retrouve à Villars en 1980.

En 1981 Kraczyna lui conseille de suivre les cours de l'Américain Luis Camnitzer à Valdottavo en Italie, dans la technique de l'héliogravure avec des plaques sensibilisées à la lumière ainsi que de la photo-gravure avec des plaques multiples. Ainsi la gravure en couleur est possible et s'ensuit l'accès à l'art conceptuel d'après une idée !

En 1984 elle participe à la première exposition de sculpteurs nommée Bex et Arts. Au début les sculpteurs partageaient encore leurs oeuvres avec les artistes-peintres. Mais les artistes de la région faisaient beaucoup plus et en effet ils participent au sauvetage du Château de la Roche à Ollon, dont le toit s'était effondré. En 1987 une vente aux enchères a lieu à Ollon, réunissant André-Paul Zeller, René Pedretti et Daniel Bolle, Wil Burdet ainsi que Coutaz, Rouge, Bauty, André Raboud et Hubertine Tellander. Le journal 'Le Chablaisien' relate cet événement le 14 mai 1987.

Participation au Concours de la Bâtiaz à Martigny avec une eau-forte de 31x39cm en 6 couleurs grâce à l'usage de 3 plaques en cuivre. Beaucoup plus tard M.Léonard Gianadda de la Fondation à Martigny s'en aperçoit, et obtiendra le livre du Parcours d'Hubertine, où l'événement est répertorié.

Aux Pays-Bas l'artiste expose à Delft et à Leiden en 1986. Elle a entretemps installé sa propre presse à papillon, fabriquée par Bendini de Bologna d'un poids de 200kg. Elle est inscrite aux archives du R.K.D. de la Haye et son oeuvre est aussi documentée aux Archives du Dominican University à River Forest Illinois USA, tandisque les archives du SIKART Zürich mentionnent son nom depuis 1998. Documentation Universitaire Suisse - sur l'Etude de l'art.

En 1994-1995 une centaine d'oeuvres partent pour Singapour, où on a soif d'art Européen. Pourtant après le retour de Singapour rien ne sera pareil. L'artiste se trouve partagée entre La Hollande, où elle passe ses étés et l'Espagne, où elle a pris l'habitude d'hiverner. Jesus Peñarreal l'envoit à des expositions de Joaquin Sorolla à Valencia au style impressioniste et l'offre un livre sur le peintre Catalan Mir, un expressioniste. Hubertine subit les influences de ces peintres du 19me siècle et expose ses toiles 'Espagnoles' en 2004 et 2006 à Aubonne. Mais elle y rajoute ses toiles de la 'Haute-Couture' avec les mannequins d'Yves St.Laurent, d'Ungaro et de Jean-Paul Gaultier. En 1998 déjà Hubertine avait vu Carla Bruni. Entretemps elle peint une série de toiles du Cirque Knie.

En 2006 l'artiste découvre Bages, petit port de pêche dans le Département de l'Aude. Elle espère de pouvoir bientôt retourner au sud de la France et revoir le profil du Canigou, montagne faisant partie des Pyrenées à la frontière Espagnole.

Edition: Hubertine Heijermans: Parcours d'une artiste-peintre -2009/ISBN 2970024047, Pierre-Alain Genillard, 200 exemplaires.
Edition: Monnaz sur Morges Survol pittoresque d'un village par Hubertine Heijermans durant la période de 1961-1971 ISBN 978-2-8399-0683-8---2010 30 exempl.

- Achat par la Commune d'Ollon de la toile 'En Verneyre', aujourd'hui accrochée dans la Salle Communale de Villars (2005 - Boyard no.13)
- Achat par la Commune d'Ollon d'une peinture 'tracteur labourant' (2008 - Le Boyard no.26)
ée de M.J-M. Vocat à St.Triphon d'une quinzaine d'oeuvres
- Musée Jenisch à Vevey (cabinet d'estampes - env 120 oeuvres graphiques) Suisse, voir le site
- Musée de l'Elysée à Lausanne (43 héliogravures) Suisse
- Museum Bommel van Dam à Venlo aux Pays-Bas
- Musée du Chablais à la Porte du Scex à Vouvry en Suisse (env. 80 oeuvres, eaux-fortes, lithos et gravures sur bois)